Hommages à Gilles Buhlmann

Le 3 mai 2006 par le message de son fils dans le livre d'or du site nous apprenions la disparition de Gilles Buhlmann (disparu le 27 avril).

Il était Charles Gauthier lors des représentations au Palais des Sports à Paris et en tournée ensuite.

Nous n'avons pas eu la chance de le rencontrer afin qu'il nous évoque sa participation dans l'opéra rock, nous souhaitons lui rendre, par cette page, un hommage à travers les messages d'artistes qui l'ont cotoyé sur scène et dans la vie.

C'est avec étonnement et joie que je visite ce site, eh oui ! un spectacle créé en 1973 que je pensais oublié est là sur notre web !

Bravo et merci pour cette émouvante surprise.

Ah oui, je suis le fils de Gilles Buhlmann (charles gautier), qui vient de nous quitter le 27 04 2006).

J. Buhlmann, le 3 mai 2006

 

Gilles Buhlmann

 

Juste un mot pour vous évoquer le talent de Gilles Buhlman (Charles Gauthier ) trop tôt parti. Il avait une voix magnifique. On a passé des moments inoubliables dans la Révolution Française,au Palais des Sports puis en tournée à travers toute le France où l'accueil du public était toujours extraordinaire !!. Je garde, en plus de son sourire, le souvenir d'un homme qui a beaucoup aimé la vie!!!. On se parlait parfois au télephone.. . c'est un peu de nous qui s'en va avec lui.
Salut Bubu et repose en paix.
Gérard Layani (Robespierre)

 

Bonjour à tous,
Je viens d'apprendre le décès de Gilles Bulhman;...cela me rend très triste!
J'ai rencontré Gilles sur le plateau du Palais des Sports en 73 lors de la création de La Révolution Française. Gilles était un garçon d'une grande gentillesse, il chantait vraiment, d'une voix d'ou émanait beaucoup de sensibilité et de charme, il tenait le rôle du jeune premier, qu'il assumait parfaitement, son physique de beau gosse étant parfaitement en accord avec sa voix et avec son rôle. Gilles était un mec discret, mais qui assurait à 200 % ! Un vrai style...Je me suis toujours demandé "quelle marche il avait raté" pour ne pas continuer très fort dans ce métier. Je n'ai pas eu de nouvelles de lui depuis cette belle aventure de La Révolution, mais en tous cas, il reste au fond de moi l'image d'un Héros méconnu qu'il avait réussi à briser le temps de ce spectacle.
Gérard Blanc

 

J'ai eu deux amis dans la Révolution Française dès les premiers jours de repetitions : Gilles Bulhmann et Daniel Balavoine. Et ça a duré jusqu'au bout de leur courte vie.
Avec Gilles je partageais sur scène les droits de l'homme. On se régalait à chanter ensemble. Gilles avait une voix insensée et un vrai talent. Plus tard il a participé a Starmania au Palais des Congrès et nous nous sommes retrouvés tout les deux dans Les misérables où Shonberg et Boublil nous avaient rappellé sept ans plus tard. Et là la fête a recommencé avec Bubu. Quel type formidable, quel artiste et quel ami.
Gerald Wagner (Marat à Mogador)

 

Bien qu'ayant peu connu Gilles (seulement durant cette belle expérience de la Révolution Française), je garde en mémoire un garçon charmant et talentueux, toujours souriant et avenant comme on aimerait que tous les artistes soient.
Un exemple à suivre qui laissera l'amertume d'un homme vrai, trop vite disparu et trop méconnu malgré son incontestable mérite.
Je ne peux que sincèrement partager l'émotion cruelle qu'il laisse à sa famille et à ses amis.
Christian Delagrange

 

Cher Gilles
Toi le meilleur d'entre nous, tu incarnais merveilleusement cette image du romantisme celle d'un homme de cœur de parole et d'émotion comme l'était Charles Gautier, qui plaisait tant aux femmes mais également apprécié des hommes. Je garde de toi un souvenir unique celle d'une amitié sincère qui dépasse les frontières du temps.
Michel Quereuil

 

 

 


2003/2014 - www.larevolutionfrancaise.com - Crédits - Contact

site mis en ligne en 2003