Interviews / Michel Quereuil / 1ère partie
1 / 2

 

Interview de
Michel Quereuil
(mars 2003)

Michel Quereuil fait parti du célèbre groupe La Bande à Basile. En 1974, il participe à La Révolution Française pour les représentations au Palais des Sports puis au Théatre Mogador.

itw: Comment avez-vous été contacté pour participer à ce spectacle ?
Avez-vous fait un casting?

Pour ma part j’étais déjà présent au 1er spectacle celui du Palais des Sports où j’ai été engagé en passant un casting, pour le deuxième spectacle celui de Mogador j’ai juste passé l’audition pour les premiers rôles dont certains étaient vacants et c’est le Générale de Kellermann qu’il me fut donné de représenter pour Mogador et pour la tournée française qui suivit.

itw: Aviez-vous déjà écoute le double album avant d'avoir appris votre participation ?
Si oui qu'en avez-vous pensé?

Je connaissais déjà le double album, j’étais à cette époque musicien « guitariste » de Jean-François Michaël qui avait enregistré la chanson « Chouan en avant », ce qui m’avait permis de rencontrer et de connaître les producteurs du spectacle et d’être engagé pour la promo télé
au côté de Martin Circus. Je pense que cet album était très réussi et très abouti, tant sur le plan compositions que sur le choix des interprètes, ou de sa réalisation en studio. Claude Michel Schönberg l’un des compositeurs avait soigné tous les détails. Martin Circus était la clef de voûte de cet Opéra Rock à la Française dont nous n’avions nullement à rougir, c’est grâce à des groupes comme Triangle, Zoo, Martin Circus etc…que la pop progressiste vit le jour en France, d’un niveau musical élevé rivalisant avec des Frank Zappa, Jethro Tull, Skin Alley, ou même les Beatles, ils ont contribués à inspirer toute une génération de musiciens, prouvant que l’on peu faire du rock dans notre pays sans être targué de plagia ou de ringard. Cet Opéra Rock a su réunir un publique de toutes les tranches d’âge ainsi que de tous les milieux.
Un spectacle populaire très réussi.

itw: Comment se sont passées les représentations ? ambiance...

Les représentations étaient tout simplement magiques. Chaque acteur, chanteur, danseur, ou choriste, étaient totalement investi dans son propre rôle, a tel point que nous n’étions plus nous même mais l’incarnation de personnages faisant partie intégrante d’une histoire, avec tout ce que cela comporte d’amour, de joie, de peine et d’horreur. Je peux dire que j’ai réellement vécu la Révolution Française avec tous les sentiments que cela entrainent, que d’autres ont dû partager à cette époque. Le présent s’est évanoui durant ces nombreuses représentations pour nous faire vivre ainsi que les spectateurs une saga fabuleuse, celle de notre histoire de France.

Michel Quereuil

 

itw: Quels souvenirs en avez-vous gardé ?

J’en garde un souvenir unique, ce spectacle nous tous apporté quelque chose de subtil, comme si nous devions vivre une expérience pour mieux comprendre notre vie de tous les jours. Mieux cerner la démesure dont l’homme est capable quelque fois quand il ne maîtrise plus ses instincts naturels. La Révolution Française fut la fin d’un régime qui méritait d’être changé mais d’une violence excessive que personne n’a jamais pu arrêter. Ce mal dévore encore notre humanité actuellement.


2nd partie(suite de l'interview)
1 / 2

2003/2014 - www.larevolutionfrancaise.com - Crédits - Contact

site mis en ligne en 2003